Volet1 - le matériel, les dangers du brochet, les périodes de pêche et la taille minimale de capture.

Matériel de base

Photo http://www.pecheur.com

La canne

Généralement télescopique, la canne à brochet pour la pêche au vif est d’une puissance comprise entre 80 à 100 grammes et d’une longueur de 3,5m. Les modèles de base conviennent parfaitement à ce type de pêche ne nécessitant pas de forts et longs lancers bien au contraire. Inutile de se ruiner.

Le moulinet

Un modèle classique à tambour fixe mi-lourd suffit. Son rôle est de contenir suffisamment de nylon, au minimum 200 mètres. Une attention particulière sera portée sur le frein qui devra être précis [1]. Un modèle à frein débrayable est préférable au montage de fond de type pater-noster.

Le corps de ligne et bas de ligne

  • Le nylon utilisé aura un diamètre compris entre 25 et 35 centièmes. Un classique 30/100 pour débuter est parfait.
  • Qui dit brochet, dit bas de ligne en acier. On trouve dans le commerce des bas de ligne à 7 brins, 19 brins ou 49 brins. Plus il y a de brins, plus le bas de ligne est souple[2]: les 19 brins conviennent pour toutes les pêches au vif.

http://www.pecheur.com

Les accessoires

  • Le seau à vif
    Indispensable, le seau contiendra et protègera les vifs pendant la partie de pêche. Ce dernier, rempli au quart d’eau, permet de transporter les vifs[3].
    Il est très souvent accompagné d’un aérateur à pile qui permet d’oxygéner l’eau sur le lieu de pêche, les vifs restent en vie et bien vigoureux. On peut aussi changer l’eau régulièrement.
    En automne et pour une demi-journée, l’aérateur n’est pas vraiment utile.
  • L’épuisette
    Pour sortir le brochet de l’eau en toute sécurité et en souplesse.
  • L’aiguille à locher
    Cette aiguille permet “d’armer” les vifs en faisant passer sous leur peau le bas de ligne. Elle est pointu d’un côté et possède à l’autre extrémité une sorte de chas ou de crochet qui permet d’y passer la boucle du bas de ligne.
  • Le bâillon à brochet
    Indispensable car il permet d’ouvrir et de maintenir la gueule ouverte du brochet pour récupérer l’hameçon en toute sécurité (voir un peu plus bas).
  • La pince plate à long bec
    Non indispensable mais bien pratique pour détacher l’hameçon ou le double de la gueule du brochet, les doigts bien éloignés.
  • La pince coupante
    La pince coupante est un accessoire obligatoire pour pêcher le brochet à l’étang. Elle permet de couper l’avançon métallique avant de remettre le poisson à l’eau.
  • Le mètre
    Le mètre est lui aussi obligatoire pour pêcher le brochet à l’étang et permet de mesurer et de déterminer la taille de la prise.

materiel-brochet.jpg

Les dangers du brochet

Le brochet dispose de nombreuses dents très pointues recourbées vers l’intérieur de la gueule, on dit qu’il en a près de 700! Se faire mordre les doigts ou une partie de la main n’est pas une partie de plaisir, d’autant que cela risque fort de se terminer aux urgences. Un brochet qui aura refermé son “bec” sur une proie ne sera pas forcément disposé à la relâcher, donc prudence.

La vidéo montre comment notre pêcheur se fait mordre en remettant le poisson à l’eau.

Manipuler le brochet :

Une fois au sol, le brochet risque de se débattre, notamment au moment prècis où vous y approcherez les mains. La méthode[4] a pour objectif de se saisir de l’animal par l’arrière de la tête et de le soulever. Il s’immobilisera par son propre poids et sa position verticale. La gueule s’ouvrira et il sera dès lors possible de décrocher l’hameçon tranquillement en calant le bâillon et en utilisant la longue pince plate.
Laisser le brochet libre de ses mouvements au sol ne me semble pas être un bon plan. Certains sites et forums préconisent des gants en cotte de maille pour les débutants.

Pour illustrer mes propos, une vidéo où l’on voit la prise d’un brochet au leurre et la manière dont le pêcheur se saisit du poisson.

La législation : Période autorisée à la pêche

  • Spécifique à l’étang
    Le début de la pêche du brochet (seule la pêche au vif est autorisée) est fixée chaque année à l’occasion de l’Assemblée Générale par un vote collectif. Pour plus de détails, consulter l’article concernant notre règlementation.
  • En dehors de l’étang
    Dans les cours d’eau de deuxième catégorie[5], un calendrier d’ouverture par région est publié chaque année déterminant les périodes de pêche[6]. Pour plus de précisons, voir sur le site de la fédération Nationale pour la pêche en France

La législation : Taille minimale de capture

  • Spécifique à l’étang
    Le brochet doit faire au minimum 60cm de long, bout à bout.
    1 prise par jour, les sujets sous cette taille doivent être remis à l’eau.
    Lorsque vous prenez la décision de ramener chez vous un brochet, cela signifie que si vous en prenez un autre nettement plus grand, il faudra le remettre à l’eau.
  • En dehors de l’étang
    Dans l’hexagone, le brochet doit avoir une taille minimale de 50 cm en 2ème catégorie. Les sujets sous cette taille doivent être remis à l’eau.

Sur le site

Sources photographiques

Notes

[1] comme tout bon moulinet

[2] et onéreux

[3] préférer les modèles disposant d’un couvercle bien moins risqués en voiture

[4] que l’on peut visionner à tout va sur les vidéos de pêche

[5] La seconde catégorie regroupe tous les autres cours d’eau, canaux et plans d’eau (cyprinidés dominants)

[6] la période non autorisée correspond à celle de la reproduction de l’espèce